Emplacement

°Réserves

Datation

Entre 1787 et 1790

Type d'objet

Matériaux

Techniques

Exposition

Histoires de modes. Nouveautés inédites au MCD , 24 février 2006 — 19 août 2007

Lieu de création

Europe, Belgique

Numéro d'inventaire

C1997.13.02

Identifiant Urban

72440
voir plus

Description

Gros de Tours bleu moyen brodé au fil de soie chinoise polychrome, au passé plat et empiétant, point lancé et point de tige. Bords soulignés d’un liseré doublé d’un ruban tricolore noir jaune rouge marqué du mot LIBERTE alternant avec des couronnes de laurier d’où jaillissent des pensées. Le champ est parsemé des mêmes motifs floraux. Les rabats des poches décorés de même présentent des médaillons en miroir renfermant le lion de Brabant surmonté d’une couronne. Sous les rabats, une nuée d’orage foudroie l’aigle à deux têtes autrichien tandis que se déploie le drapeau des Etats belgiques Unis couronné de laurier. Huit boutons brodés d’une étoile et autant de boutonnières, un col à petits revers. Six médaillons patriotiques rehaussent l’ensemble : portrait de Van der Noot de profil, trois avec le lion de Brabant couronné peint sur papier, une médaille en argent datée 1790 avec un lion portant une épée et un bouclier et une médaille avec devise sur papier noir Libertas brabantica 30 mai 1787. Encadrement bordé d’un ruban tricolore noir jaune rouge. Au dos est collée une partition éditée par Schott frères : ‘T Liedeken van’t Patriotiek – Marche des Patriotes Belgiques.

Cette pièce aurait appartenu à Henri Van der Noot, un des principaux acteurs de la révolution brabançonne.


Sources

ter Assatouroff C. et Vrebos M., Histoires de modes. Nouveautés inédites au Musée du Costume et de la Dentelle, livret/catalogue d’exposition, Musée du Costume et de la Dentelle, Bruxelles, 2006, n. 12.


Crédits

Discussion