Datation

1884

Type d'objet

Style

Réalisme

Lieu de création

Bruxelles

Inscriptions

"L Speekaert" (signature : en bas à gauche - peint (L et S entrelacés))
"1884" (datation : en bas à gauche - peint)
"Léopold Speeckaert peint par lui-même" (inscription : au dos - écrit)

Dimensions

hauteur 50.5 cm — largeur 40.5 cm

Numéro d'inventaire

1195T

Identifiant Urban

43709
voir plus

Description

En 1851, Léopold Speekaert fréquenta l’Atelier Saint-Luc, où il rencontra Louis Dubois (1830-1880) et Eugène Smits (1828-1912), deux artistes résolument non-conformistes dont la fréquentation décida de l'orientation du jeune artiste. À l’instar de ces derniers, il devint un fervent adepte du réalisme et de la peinture de plein air. Avec moins de retentissement que le paysage, les vues de Bruxelles et « les plaies sociales », mais avec la même ferveur, Léopold Speekaert pratiqua également l’art du portrait.

Cet autoportrait en buste trois quarts, représente l’artiste en 1884, alors âgé de cinquante ans. Le peintre est alors au sommet de sa carrière artistique. C’est une vision très sensible qu’il nous livre ici, dans une absence totale de décor. Le visage, subtilement éclairé d’un côté, se détache sur un fond sombre et uni. Le regard pensif et scrutateur est fixé sur le spectateur. Cet autoportrait, à la fois sobre et vigoureux, peint dans des tons beiges, bruns et chair, s’inscrit dans la veine du mouvement réaliste.

Auteur : Association du Patrimoine artistique, C. Ekonomides, 2021

Sources

Archives Administration communale de Saint-Gilles, s.n.

Sur le peintre : VERLANT, E., Exposition – « Léopold Speekaert », Journal de Bruxelles, 22 avril, 1898, sp

 Exposition Léopold Speekaert, catalogue d’exposition, Avenue de la Toison d’Or, 114, Imprimerie Gouweloos frères, Bruxelles, 1898, p. 1, n° 9 

LOUIS, E., « Léopold Speekaert », Fédération Artistique, 1 mai 1898, Anvers, pp. 227, 228 

MECOENAS (Th. Hannon), « Léopold Speekaert », La Chronique, 22 avril, 1898, s.p. 

MAUS, O., « Léopold Speekaert », L’Art Moderne, 24 avril 1898, pp. 131,132. 

MAUS, O., Cercle artistique et littéraire de Bruxelles – Exposition Léopold Speekaert, L’Art Moderne, 1904, p. 401.

Sur l’œuvre : 

EYLENBOSCH, A., Vie quotidienne et peinture en 1900 -Hommage à Léopold Speekaert, Édition les Rencontres Saint-Gilloises, 1994, p. 4 (ill.).

Voir la fiche originale de cet objet : balat.kikirpa.be

Crédits

Discussion