Datation

1871 (circa)

Type d'objet

Style

réalisme

Inscriptions

"LS137 / 253" (inscription : au dos - Ă©crit)

Dimensions

hauteur 17 cm — largeur 25.5 cm

Numéro d'inventaire

1182T

Identifiant Urban

42659
voir plus

Description

Dans l'Ĺ“uvre de Speekaert se dégage une atmosphère de solitude et de mélancolie. Le peintre affectionne les paysages déserts, d’une simplicité et d’une beauté intrinsèques. Dans beaucoup d’entre eux, le ciel tient une place importante. Ce sont le plus souvent des ciels gris chargés de nuages menaçants, tantĂ´t de pluie ou d’orage, tantĂ´t légers et translucides, irradiant une lumière diffuse.

Tout au long de sa carrière, Speekaert dressa souvent son chevalet au bord du Canal de Willebroek. Durant sa période réaliste, sa palette est assez sombre, privilégiant les gris, les verts et les bruns.

Dans cette vue du Canal de Willebroeck, Speekaert représente la lumière tamisée d’une journée nuageuse et paisible. Le ciel, qui se reflète dans les eaux du canal, domine la scène. Les arbres, de part et d’autre du canal, accentuent la perspective et confèrent Ă  l’œuvre un attrait particulier. Il s’agit d’une esquisse préparatoire Ă  un tableau de plus grande dimension que l’artiste destinait au Salon de Bruxelles de 1878.

Auteur : Association du Patrimoine artistique, C. Ekonomides, 2020

Sources

LOUIS, E., « Léopold Speekaert Â», Fédération Artistique, 1 mai 1898, Anvers, pp. 227, 228.

MECOENAS (Théodore Hannon), « Léopold Speekaert Â», La Chronique, 22 avril, 1898, s.p.

MAUS, O., « Léopold Speekaert Â», L’Art Moderne, 24 avril 1898, pp. 131,132.


BENSUS, M., « Type d’aujourd’hui, Léopold Speekaert Â», Le Bruxellois, 2 avril 1918, s.p.

Voir la fiche originale de cet objet : balat.kikirpa.be

Crédits

Discussion