Emplacement

En réserve

Datation

1978

Type d'objet

Exposition

Inscriptions


Dimensions

hauteur 128.5 cm — largeur 201.5 cm — profondeur 4 cm (avec cadre)
hauteur 127.5 cm — largeur 200 cm (sans cadre)

Numéro d'inventaire

CC 1594

Identifiant Urban

28361
voir plus

Description

Poète, écrivain, et plasticien Christian Dotremont est l’un des principaux fondateurs du Groupe Cobra (pour Copenhague, Bruxelles et Amsterdam d’où proviennent la plupart des artistes) qui prône l’expérimentation collective. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, ce groupe affiche sa prédilection pour les arts naïfs, populaires, la calligraphie orientale et chinoise, les arts non européens, les dessins d’enfants.

En 1948, avec l’artiste danois Asger Jorn, Dotremont réalise la première « peinture-mot »: le peintre et le poète occupent simultanément ou alternativement l’espace de la toile. Un voyage en Laponie et ses immensités neigeuses va être déterminant dans la suite de son évolution artistique.  Cette neige  devient la page blanche et l’encre noire est le signe tracé sur celle-ci. En 1962, l’artiste créé le logogramme, fusion du mot et du dessin qui fait s’évanouir le langage. Les logogrammes (qu’il voulait appeler « anti calligraphie » pour bien souligner le caractère illisible de ceux-ci) sont parfois accompagnés de poèmes comme dans cette œuvre composée de huit feuilles de papier japon sur lesquelles sont juxtaposés le logogramme et un petit poème sur un thème amoureux. L’aventure de l’écriture l’a mené, à côté de ces œuvres d’écrivain, au poème graphique qu’est le logogramme.
Crédits

Discussion