Datation

1927

Type d'objet

Inscriptions

"Jean-Jacques/ Gailliard/ 1927" (b.g.)
"Jean-Jacques Gailliard/ rue Royale 41/ Bruxelles/ L'autosoleil/ Ne jamais vernir" (au dos)

Dimensions

hauteur 124.2 cm — largeur 93.5 cm (sans cadre)
hauteur 154.6 cm — largeur 124 cm — profondeur 3.2 cm (avec cadre)

Numéro d'inventaire

TB 25

Identifiant Urban

29231
voir plus

Description

Après un passage par l'abstraction, Jean-Jacques Gailliard amorce en 1927, un retour vers une forme de figuration. Même si il a fréquenté Picasso, Chirico à Paris, puis les tenants de l'abstraction construite de 7 Arts en Belgique, il reste dégagé de ces influences en produisant une oeuvre, teinté de fantastique et d'ésotérisme. Dans Autosoleil , il mêle formes géométriques et éléments réalistes comme la tour Eiffel, un oeil, une roue, un robot ou la trame des rues du quartier d'Orsay à la place d'Iéna. La signification du tableau demeure obscure même si des éléments symboliques peuvent nous mettre sur la piste : le soleil, l'oeil et la roue sont porteurs de lumière, de connaissance et de vie.
Crédits

Discussion