Emplacement

Maison du Roi

Datation

Entre 1500 et 1510

Style

gothique

Exposition

Parcours des retables bruxellois, 01 janvier 2000 — 31 dĂ©cembre 2000
Art Ancien bruxellois, 01 janvier 1905 — 31 dĂ©cembre 1905

Lieu de création

Bruxelles

Inscriptions

"BRVESEL" (cinq endroits)
(Compas et rabot - huit endroits)

Dimensions

hauteur 216 cm — largeur 431 cm — profondeur 40 cm (Retable sculptĂ© ouvert)
hauteur 192.7 cm — largeur 420 cm (Retable peint ouvert)

Numéro d'inventaire

A.1894.1

Identifiant Urban

36864
voir plus

Description

Présentation en deux parties distinctes : une partie sculptée et une partie peinte.

Commande d'une famille italienne, les Pensa di Mondovi di Marsaglia pour l'autel de la famille Ă  Mondovi. Transporté au XVIIIe siècle dans leur propriété de Saluces (armoiries de la famille fixées au retable).
Alors que la plupart des retables brabançons disposent d’une seule paire de volets, le retable de Saluces est doté d’une paire supplémentaire, ce qui lui permet de se présenter aux yeux des spectateurs de trois façons très différentes en fonction du calendrier liturgique.

En l’absence de cérémonie, le retable présente deux panneaux peints juxtaposés formant ensemble une grande composition sur le thème de l’arbre de Jessé, faisant remonter l’ascendance de Marie et de Joseph au roi David. Ouvert une première fois lors des célébrations religieuses ordinaires, il déploie quatre panneaux peints qu’on lit de gauche Ă  droite et qui illustrent les grands épisodes de l’histoire de Joseph de sa naissance Ă  sa mort.  Il ne s’agit plus ici d’une composition monumentale unique, mais de scènes diverses descriptives qui s’imbriquent adroitement dans les différents panneaux. 

Ouvert une deuxième fois lors des grandes fĂŞtes de l’année liturgique, le retable se présente sous la forme d’un meuble en bois compartimenté dans lequel sont intégrées des scènes sculptées, peintes et dorées qui racontent des moments importants de la vie de Marie, avec comme thème central la nativité.  Les différentes apparences du retable correspondent Ă  un chemin initiatique qui met en exergue la sainte famille tout en nous amenant au mystère de la naissance du Christ et Ă  la rencontre avec le divin.
Retable_de_Saluces.pdf Retabel_van_Saluzzo_.pdf Alterpiece_of_Saluzzo.pdf

Sources

DE COO, Josef, In Josephs Hosen Jhesus ghewonden wert : ein Weihnachtsmotiv in Literatur und Kunst. Aachen : Aachener Kunstblätter, 1965.
DE COO, Josef, Twee Orley-retabels. In : Jaarboek van het Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Antwerpen, 1979.
DES MAREZ, Guillaume, Guide illustrée de Bruxelles : t. II : les Musées. Bruxelles : Touring Club de Belgique, 1917, 321 p.
D'HAINAUT-ZVENY, Brigitte, Le retable de Saluces (Musée de la ville de Bruxelles) et la question du rĂ´le des retables Ă  double paires de volets dans la scansion du temps liturgique. In : Mélanges en hommage Ă  A. Smolar-Meynart. Bruxelles, 2002, p. 793-829.
D'HAINAUT-ZVENY, Brigitte (dir.), Miroirs du sacré : les Retables sculptés Ă  Bruxelles : XVe -XVIe siècles. Bruxelles : CFC ed., 2005.
FICHEFET, M.-L., Le retable de Saluces, trésor du Musée Communal. In : G.B., n°72, avril 1965, p. 83-97.
GENAILLE, A., Le dénombrement de Bethleem et la persistance des goĂ»ts anversois chez Bruegel l'Ancien. In : Jaarboek van het Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Antwerpen, 1981, p. 61-95.
PERIER-D'IETEREN, Catheline, Les Retables brabançons aux XVe et XVIe siècles : examen technologique et son interprétation en histoire de l’art. In : Conservation restauration des Biens Culturels - Traitement des Supports - Travaux interdisciplinaires, 1989, p. 23-38.
PERIER-D'IETEREN, Catheline, Les volets peints des retables brabançons. In : BUYLE, Marjane et VANTHILLO, Christine (dir.), Retables flamands  et  brabançons  dans  les  monuments  belges. Bruxelles : Ministerie van de Vlaamse Gemenschapp, 2000, p. 37-52.

Crédits

Discussion