Léopold II, place du Trône – Arter architect ou DDGM architectes associés pour coll. Ville de Bruxelles
Monument du Congo – urban.brussels
Monument aux pionniers coloniaux de la commune d'Ixelles – A. de Ville de Goyet © urban.brussels (OM2019_14_004)
Général Emile Storms – urban.brussels
square Lumumba, Bruxelles Ville – urban.brussels

Sur les traces de la colonisation

dans l’espace public bruxellois… pour mieux décoloniser l’esprit  public 

En 1885, après plusieurs mois de négociations, les quatorze états réunis à la conférence de Berlin s’accordent sur le « partage » des territoires de l’Afrique centrale. Léopold II, roi des Belges, sous couvert de mission civilisatrice et de lutte contre l’esclavage mais aussi contre la promesse de mettre en place une politique commerciale favorable au libre-échange, devient le souverain absolu d’une colonie s’étendant sur plus de 2 millions de km², soit 75 fois la taille de la Belgique, qui portera le nom d’État indépendant du Congo, puis de Congo belge (1908-1960).

À compter de cette date, la Belgique et le Congo seront liés pour le meilleur – surtout pour une certaine frange de la population belge, à commencer par Léopold II et les investisseurs qui soutiendront son dessein expansionniste – et pour le pire – clairement au détriment des populations africaines du bassin du Congo et des cultures africaines. Un lien douloureux, révoltant, embarrassant, honteux selon le côté du miroir où l’on se trouve mais toujours à vif aujourd’hui, plus de 60 ans après l’indépendance du Congo en juin 1960.

L’histoire commune du Congo et de la Belgique, si peu et si mal connue malgré les (ou à cause des) publications sur le sujet qui se sont multipliées ces dernières décennies, nécessite assurément d’être incluse dans le cursus scolaire des jeunes belges mais aussi diffusée et débattue plus largement. Constat identique concernant la relation avec le Rwanda et le Burundi sur les territoires desquels la Belgique a exercé un protectorat de 1916 jusqu’à leur indépendance en juillet 1962.

La région bruxelloise regorge d’œuvres et de bâtiments témoins de l’histoire de notre capitale. Parmi ceux-ci, plusieurs sont en lien, plus ou moins direct, avec le passé colonial de la Belgique. Certains, que le passant lambda ne voyait plus ou ne connaissait tout simplement pas, sont revenus dans l’actualité ces dernières années dans le cadre des mouvements antiracisme et anticolonialisme.

Ce thema est spécifiquement consacré aux œuvres (sculptures, monuments, plaques commémoratives) présentes dans l’espace public. Mais l’histoire coloniale belgo-congolaise se retrouve également dans le patrimoine immobilier de Bruxelles (citons en exemple la Leverhouse ou l’hôtel van Eetvelde) ainsi que dans la toponymie de ses rues, avenues, places, etc. (rue des Colonies, rue des Pères Blancs, av. Commandant Lothaire…) ou de stations de métro, tram… (Pétillon, Thieffry…).

Parmi les œuvres reprises ici, peu datent du règne de Léopold II, la grande majorité a été réalisée pendant la période du Congo belge (1908-1960) et quelques-unes après l’indépendance du Congo. Toutes n’avaient pas nécessairement vocation de servir la propagande coloniale mais visaient à rendre hommage à des « personnalités » belges de l’époque (souvent dans le but de renforcer le sentiment patriotique de la population belge à des périodes charnières de l’histoire, comme l’après-guerre) dont les « hauts » faits sont aujourd’hui pour la plupart oubliés (qui se souvenait encore, avant que les feux médiatiques ne soient braqués sur lui, du général Storms ?). Nonobstant, leur évocation dans un lieu public rappelle pour (une partie de) la population afro-descendante (belge ou non) un passé pénible, qu’il convient cependant de regarder en face, munis des outils nécessaires pour comprendre et dénoncer les préjugés, les croyances et les mensonges pseudo-scientifiques employés à l’époque pour justifier l’injustifiable. À l’abri des ressentiments et de l’émotion légitime que suscite le sujet, ce sont les éléments factuels qui permettront d’accepter les responsabilités de chacun et surtout d’éviter de reproduire les erreurs du passé.

La mise en lumière et la contextualisation de ces « traces » coloniales devrait contribuer à la (re)connaissance de ce passé commun. D’autres projets et interventions ont été proposés par le groupe de travail créé à l’initiative du Secrétaire d'État Pascal Smet en septembre 2020 (voir le rapport du groupe de travail diffusé en février 2022). Sur base de ces recommandations, un plan d’actions visant à développer une stratégie de décolonisation de l’espace public en Région bruxelloise devrait bientôt être adopté par le Gouvernement régional.

Pour (commencer à) aller plus loin :

Coll., La mémoire du Congo : le temps colonial, catalogue d’exposition, Snoeck/  Musée royal de l’Afrique centrale, Gent, 2005.

STANARD, M., The Leopard, the Lion and the Cock. Colonial Memories and Monuments in Belgium, Leuven University Press, Leuven, 2019, p.

GODDEERIS, I., LAURO, A. & VANTHEMSCHE,G. (dir.), Le Congo colonial. Une histoire en questions, Renaissance du Livre, Waterloo, 2020.

Art en espace public - Auderghem

Buste de Léopold II

Vinçotte, Thomas

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Léopold II

Vinçotte, Thomas / Malfait, François

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Esclaves en fuite repris par des chiens

Legraive, Edmond / Samain, Louis

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Général Brialmont

Huygelen, Frans

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Le joueur de tam-tam

Art en espace public - Etterbeek

Plaque commémorative "Aux Etterbeekois (...) morts au Congo"

Art en espace public - Forest

Buste de Léopold II (retiré)

Vinçotte, Thomas

Art en espace public - Etterbeek

La Sirène de Baudouinville

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Hommage à la dynastie - plaque commémorative

Art en espace public - Schaerbeek

Monument Henri Jaspar

Ianchelevici, Idel

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Monument du Congo ou Monument à la mémoire des Belges mort pour l'œuvre coloniale

Acker, Ernest / Vinçotte, Thomas

Commune de Schaerbeek

Monument commémoratif en l'honneur des troupes des campagnes d'Afrique 1885-1960

Kreitz, Willy

Art en espace public - Ixelles

Monument aux pionniers coloniaux de la commune d'Ixelles

Rau, Marcel / Boelens, Alphonse

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Monument au Général Thys

Vinçotte, Thomas / Verbeyst, / Huygelen, Frans

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Monument à George Brugmann

Dillens, Julien / Lagae, Jules

Commune de Schaerbeek

Mémorial Major Ernest Cambier

Cito, Claus

Art en espace public - Saint-Gilles

Lieutenant-Général baron Tombeur de Tabora

Dewez, Georges / Willequet, André / Marin, Jacques

Art en espace public - Etterbeek

Le tireur à l'arc

Minne, Gent, / Dupagne, Arthur

Art en espace public - Ville de Bruxelles

Le roi Léopold II

Cliquet, René

Art en espace public - Jette

Henry Carton de Wiart

Lagae, Jules

Art en espace public - Etterbeek

Edmond Thieffry

Battaille, César

Art en espace public - Ixelles

Colonel Louis Chaltin

Compagnie des Bronzes, / Dupagne, Arthur

Art en espace public - Ixelles

Monument-fontaine en hommage au capitaine Louis Crespel

Art en espace public - Ixelles

Général Emile Storms (enlevée)

D'Havelosse, Marnix