Emplacement

Maison du Roi, Réserves

Datation

1895

Type d'objet

Ensemble

59 aquarelles de Bruxelles par Carabain

L'intérieur de l'impasse de l'Ormeau

La rue d'Isabelle

L'ancien entrepôt vu de la rue de l'Ophem

Le bassin du Commerce

Le bassin du Commerce

La rue de la Cigogne vue depuis la rue de Flandre

La rue Montagne des Aveugles en direction de la rue du Marché au Bois

Ensemble de 59 aquarelles de Bruxelles

L'impasse de l'Enfer

L’entrée de l’impasse de la Pervenche et de l’Enfer

La rue Villa-Hermosa

La rue Terarken

La rue Ravenstein vue vers la rue Terarken

La rue Ravenstein, vers la rue Montagne de la Cour

La pompe de la rue Ravenstein

La rue Notre-Dame en direction de la Montagne de la Cour

La rue Notre-Dame en direction de la rue Terarken

La rue des Trois Têtes

L'impasse Saint-Roch

L'impasse Saint-Roch

L'impasse Saint-Roch

L'impasse Saint-Roch

La rue de la Clé

L'entrée de l'impasse de l'Ormeau

La deuxième entrée de l’impasse de l’Ormeau

L'impasse de l'Arc-en-ciel

L'impasse du Roulier, rue de Flandre

Vue intérieure de l’impasse du Roulier, rue de Flandre

La rue Montagne de la Cour vue en direction du bas de la ville

La rue Montagne de la Cour vue de la rue de la Madeleine

La rue des Sols en direction du Cantersteen

La rue des Sols en direction de la rue Terarken

L'impasse de la Pervenche

La rue d'Alost

La rue du Bummel

L’impasse du Laboureur

Le couloir sud de l’impasse de la Perle-d’amour

Le couloir nord de l’impasse de la Perle-d’amour

La cour de l’impasse de la Perle-d’amour

Le portail d’entrée de la rue de la Cigogne, rue du Rempart des Moines

La rue d'Amsterdam et le bâtiment des douanes

L'ancien entrepôt vu du quai du Commerce

La rue des Moutons à Molenbeek

La Place du Grand Sablon et la fontaine

L’impasse Saint-Jacques

Le premier couloir latéral de l’impasse Saint-Jacques

La rue du Chien Marin

La rue du Pays de Liège

La rue du Rempart des Moines

La rue du Temple

La rue du Faucon

La rue des Minimes près de l’ancien hôpital militaire

La rue des Minimes

L'impasse du Navire

L’église Saint-Nicolas et la Petite rue au Beurre

L’église Notre-Dame de Bon-Secours depuis la rue des Grands Carmes

La rue de l'Étuve

Le coin de la rue de la Grande Île et de la rue de l’Éclipse

L’angle de la rue Notre-Dame du Sommeil et de la rue Vandenbranden

Exposition

Bruxelles Jadis , 21 octobre 1994 — 06 novembre 1994

Lieu de création

Bruxelles

Inscriptions

"Cour de l'Impasfe de l'arc en Ciel" (au bas de la feuille)
"J. Carabain 1895" (coin inférieur gauche)

Dimensions

hauteur 40.9 cm — largeur 51.7 cm (feuille)
hauteur 28.3 cm — largeur 38 cm

Numéro d'inventaire

L.1895.5

Identifiant Urban

51120
voir plus

Description

"L'entrée de l’impasse de l’Arc-en-ciel était située entre les n°s 7 et 9 de la rue de la Clé. Par une petit couloir en partie couvert, on arrivait dans un espace carré dont le côté était occupé par un long bâtiment à un niveau divisé en trois habitations. Treize personnes y habitaient en 1890.

Cette impasse qui avait la réputation d’être extrêmement sale était une honte pour Bruxelles. A l’examen de l’aquarelle de Carabain, il semble évident qu’il nous en a laissé une version idéalisée. Les tuiles rouges contrastent joliment avec le ciel bleu. Le long mur est chaulé de frais au-dessus du soubassement noir. L’utilisation de cette sorte de recouvrement permettait d’estomper le mauvais état des briques de manière relativement bon marché. La lucarne de gauche sert de pigeonnier et des cages à oiseaux sont suspendues au mur, ce qui indique que les habitants élevaient probablement des oiseaux aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cette pratique fut évidemment dénoncée dans les enquêtes sur les habitations ouvrières comme une source de saleté et de mauvaises odeurs. A droite de l’entrée, on voit une pompe à eau, et plus loin à gauche, entre deux maisons, un grand baquet de bois pour récolter l’eau de pluie. L’espace central semble être entouré de constructions basses en bois et n’est que partiellement pavé, de sorte que le sol en terre battue au milieu devait vraisemblablement se transformer en bourbier par temps de pluie.

Le 24 juin 1898, l’impasse de l’Arc-en-ciel fut supprimée par décision du Collège des Bourgmestre et Echevins et l’année suivante, elle n’apparaît plus dans l’Annuaire de Commerce de Bruxelles.1"

Sources

1TER ASSATOUROFF, Corinne, VREBOS, MartineDEKNOP, Anne, GAUTHIER, Catherine. Bruxelles à l'aquarelle : Instantanés 1894-1897, Jacques CarabainBruxelles : Musée de la Ville de Bruxelles, 2010, p. 78-79. (Fontes Bruxellæ ; 5). 

Crédits

Discussion