Emplacement

Maison du Roi, Réserves

Datation

1895

Type d'objet

Ensemble

59 aquarelles de Bruxelles par Carabain

L'intérieur de l'impasse de l'Ormeau

La rue d'Isabelle

L'ancien entrepôt vu de la rue de l'Ophem

Le bassin du Commerce

Le bassin du Commerce

La rue de la Cigogne vue depuis la rue de Flandre

Ensemble de 59 aquarelles de Bruxelles

L’entrée de l’impasse de la Pervenche et de l’Enfer

La rue Villa-Hermosa

La rue Terarken

La rue Ravenstein vue vers la rue Terarken

La rue Ravenstein, vers la rue Montagne de la Cour

La pompe de la rue Ravenstein

La rue Notre-Dame en direction de la Montagne de la Cour

La rue Notre-Dame en direction de la rue Terarken

La rue des Trois Têtes

L'impasse Saint-Roch

L'impasse Saint-Roch

L'impasse Saint-Roch

L'impasse Saint-Roch

La rue de la Clé

L'entrée de l'impasse de l'Ormeau

La deuxième entrée de l’impasse de l’Ormeau

L'impasse de l'Arc-en-ciel

L'impasse du Roulier, rue de Flandre

Vue intérieure de l’impasse du Roulier, rue de Flandre

La rue Montagne de la Cour vue en direction du bas de la ville

La rue Montagne de la Cour vue de la rue de la Madeleine

La rue des Sols en direction du Cantersteen

La rue des Sols en direction de la rue Terarken

L'impasse de l'Enfer

L'impasse de la Pervenche

La rue d'Alost

La rue du Bummel

L’impasse du Laboureur

Le couloir sud de l’impasse de la Perle-d’amour

Le couloir nord de l’impasse de la Perle-d’amour

La cour de l’impasse de la Perle-d’amour

Le portail d’entrée de la rue de la Cigogne, rue du Rempart des Moines

La rue d'Amsterdam et le bâtiment des douanes

L'ancien entrepôt vu du quai du Commerce

La rue des Moutons à Molenbeek

La Place du Grand Sablon et la fontaine

L’impasse Saint-Jacques

Le premier couloir latéral de l’impasse Saint-Jacques

La rue du Chien Marin

La rue du Pays de Liège

La rue du Rempart des Moines

La rue Montagne des Aveugles en direction de la rue du Marché au Bois

La rue du Temple

La rue du Faucon

La rue des Minimes près de l’ancien hôpital militaire

La rue des Minimes

L'impasse du Navire

L’église Saint-Nicolas et la Petite rue au Beurre

L’église Notre-Dame de Bon-Secours depuis la rue des Grands Carmes

La rue de l'Étuve

Le coin de la rue de la Grande Île et de la rue de l’Éclipse

L’angle de la rue Notre-Dame du Sommeil et de la rue Vandenbranden

Exposition

Bruxelles Jadis , 21 octobre 1994 — 06 novembre 1994

Lieu de création

Bruxelles

Inscriptions

"35 71 1/2" (dans la marge, en bas à droite )
"J. Carabain 1895" (en bas à droite )
"R.O." (dans la marge )

Dimensions

hauteur 35.1 cm — largeur 71.5 cm
hauteur 44.1 cm — largeur 78 cm (feuille)

Numéro d'inventaire

L.1895.28

Identifiant Urban

51144
voir plus

Description

"Cette vue panoramique a été peinte par Carabain depuis la place de la Douane. Le bassin, où quelques bateaux sont amarrés, est vu en perspective très raccourcie. À l’avant-plan, des rails de tram qui traversaient cette partie du port. En bordure du bassin, on peut voir un engin de levage pour le chargement et le déchargement des bateaux et, un peu plus à gauche, un réverbère métallique, partie de l’éclairage public de la zone portuaire.

À gauche, l’entrepôt. Un grand bâtiment rectangulaire pourvu d’une structure d’avant-garde pour l’époque par l’utilisation du fer pour la structure, combiné à la brique rouge et à la pierre de taille. Deux longs appentis s’étendent devant la façade. Entre ces bâtisses et le bassin, on voit quelques wagons de marchandises. Une dérivation spéciale permettait la liaison de l’entrepôt à la voie ferrée mise en service en 1841 entre la gare de l’Allée Verte et celle du Midi. Cette voie où stationnent les wagons s’achève devant des piliers en pierre de taille. À l’arrière se trouve une place précédant la porte du Rivage, dont on voit un des pavillons d’octroi. Le pont reliant les deux pavillons était le point de rencontre entre le canal de Willebroeck et celui de Charleroi. Ce dernier faisait, à l’arrière de l’entrepôt, un virage à gauche. Derrière le pont, on voit les maisons à enduit blanc du quai des Charbonnages. À droite, sur l’avant-dernière façade précédant le coin du quai de Willebroeck, on peut lire : « Glaces et vitrailes ». Il y avait là en 1895 un atelier de fabrication de miroirs. Le bâtiment suivant porte le nom « Ackermans » ; c’était un hangar pour matériaux de construction. Le canal de Willebroeck, situé dans la prolongation du bassin, est bordé sur la droite par les arbres de l’Allée Verte. À l’arrière-plan, on devine les bâtiments de la gare. Sur la droite du bassin commence le quai du Commerce, également pourvu de maisons et d’entreprises.

Il reste très peu de choses de ce qui est représenté ici. Même la perspective appartient au passé. Si on se place du point de vue de l’artiste, on voit aujourd’hui les façades de hauts bâtiments des années 1920, construits sur les parcelles du site portuaire démembré.1"

Sources

1TER ASSATOUROFF, Corinne, VREBOS, MartineDEKNOP, Anne, GAUTHIER, Catherine. Bruxelles à l'aquarelle : Instantanés 1894-1897, Jacques CarabainBruxelles : Musée de la Ville de Bruxelles, 2010, p. 48-50. (Fontes Bruxellæ ; 5). 

Crédits

Discussion